Open Hours
Mon - Fri:
8.00 am - 8.00 pm
Saturday:
9.00am - 6.00 pm
Sunday:
9.00am - 6.00 pm

“SOS garage” : un Isérois à la télé pour aider des garagistes en galère avec Vincent Lagaf

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

ARTICLE du Dauphiné Libéré
Par Marina BLANC – 26 mars 2022 à 11:00 | mis à jour le 26 mars 2022 à 21:14 – Temps de lecture : 4 min

Le gérant du garage Eybens Sport auto animera en septembre une nouvelle émission télévisée sur RMC Découverte, au côté de Vincent Lagaf’.

Thierry Muscat a créé le garage Eybens Sport auto il y a 29 ans.
Photo Le DL /Marina BLANC

Son truc, c’est d’abord la mécanique. Une passion qui l’anime depuis toujours et qui a conduit Thierry Muscat à créer, il y a bientôt 29 ans, le garage Eybens Sport auto. Une entreprise qui a évolué et qui a pris un nouveau virage dernièrement. « J’ai profité du fait que l’activité soit au plus bas pendant la crise du Covid pour entreprendre de gros travaux, pour me dire que si je croyais en mon métier et à l’avenir, c’était maintenant ou jamais ».
Des murs sont tombés, les espaces ont été repensés, optimisés…

« J’ai pris des risques à un moment où tout le monde restait au chaud chez lui et j’ai fait tout ça en un an. C’est cette envie qui a séduit le directeur de la chaîne télévisée RMC Découverte et qui fait que je me retrouve à la télé ! », lance Thierry Muscat.

Le garage Eybens Sport auto après les gros travaux réalisés. Photo DR

Un côté Philippe Etchebest

L’Isérois a en effet été choisi pour co-animer une toute nouvelle émission baptisée “SOS Garage”, diffusée en septembre prochain. Vincent Lagaf’, l’animateur et Thierry Muscat, l’expert, vont sillonner la France pour venir en aide à des garagistes en difficulté. Le concept vous dit quelque chose ?

« Comme Philippe Etchebest sauve des restaurants dans “Cauchemar en cuisine”, on veut sauver des garages », résume l’Eybinois, dont la carrure et le franc-parler font franchement penser au chef emblématique de M6. « La comparaison ne me gêne pas, c’est quelqu’un que j’admire ! », sourit l’Eybinois. C’est RMC Découverte qui a approché Thierry Muscat. « J’ai passé le premier casting, en m’amusant. À partir du 2 , j’ai réalisé que c’était du sérieux.

Quand on m’a proposé de participer, j’ai très mal dormi… Ça voulait dire revoir la misère du métier, replonger dans des difficultés que j’ai moi-même vécues et que je n’avais pas envie de revoir. Je me suis aussi dit que je ne serais pas capable de le faire »…

Thierry Muscat co-animateur de SOS Garage sur la chaîne RMC Découverte

Puis le gérant s’est donné du temps, a regardé plusieurs épisodes de l’émission de Philippe Etchebest et s’est dit « pourquoi pas. Il faut savoir remettre les mains dans des choses différentes, plus difficiles,
pour que je puisse m’enrichir aussi. Je me suis dit que je pouvais aider la profession avec mon expérience ».

« On n’imagine pas ce que c’est un tournage »

Et c’est ainsi qu’il s’est lancé… et que le tournage du premier épisode s’est déroulé en début d’année. Trois autres suivront dans les prochaines semaines. « On n’imagine pas ce que c’est un tournage tant qu’on ne l’a pas vécu. On a deux caméras en permanence sur nous, un micro toute la journée, des drones au-dessus de la tête… Je garde un souvenir impérissable de cette

semaine. J’ai aussi dû faire ma place au sein de cette émission. Et être au côté de Vincent Lagaf’, c’est quelque chose. On est deux personnages, avec chacun notre caractère. On est atypiques, on aime ou on n’aime pas. C’était aussi la première fois qu’il co-animait une émission, il a toujours travaillé tout seul. Il y a parfois eu des frictions, qu’on a réglées hors caméras, mais c’est ma plus belle rencontre. C’est quelqu’un de formidable, un pro, un passionné. C’est comme si on se connaissait depuis longtemps ».

Il y a aussi eu l’après-tournage, avec « un gros coup de fatigue et un gros coup de blues aussi. Quand on a passé du temps avec une équipe incroyable et que tout s’arrête d’un coup, ce n’est pas rien », lâche le gérant. Qui a donc hâte de tourner le 2 épisode.

« Je connais cette situation… »

En janvier, les équipes de RMC Découverte débarquaient dans le garage eybinois de Thierry Muscat « pour visiter les installations ». Et évoquer la suite : le tournage du premier épisode à Virignin dans l’Ain. « En trois semaines, j’ai créé l’émission. J’ai activé tout mon réseau de partenaires avec qui je travaille depuis presque 30 ans et je n’imaginais pas à quel point les gens avaient de la sympathie pour moi. Ils ont été extraordinaires et nous ont suivis dans l’aventure que ce soit le fournisseur des pièces détachées, celui des huiles etc. J’ai redécouvert ceux avec qui je collaborais depuis toutes ces années », lâche l’Isérois. Pour cette première émission, Thierry Muscat a d’abord réalisé l’analyse financière du garage, « pour comprendre pourquoi la situation était difficile ». Il a ensuite pointé ce qui ne fonctionnait pas avant d’identifier des axes pour redresser l’affaire. « Pour la petite histoire, le propriétaire du garage en question avait travaillé chez moi comme mécanicien il y a plus de 10 ans. Je ne savais pas que j’aurais affaire à lui. Il était dans une situation complexe, son couple avait explosé alors qu’ils avaient monté l’affaire ensemble, le chiffre était en dégringolade… Je connais cette situation où on s’enterre, on perd la flamme, on gère ce qu’on pense être l’essentiel sauf que ça ne l’est pas. L’émission apporte ce recul qu’on a parfois du mal à avoir.

Thierry Muscat et l’équipe sur le tournage du premier épisode de “SOS Garage” qui sera diffusé en septembre
sur RMC Découverte. Photo DR

Et ce qu’on a réalisé là-bas est incroyable. Vous verrez, l’avant/après est extraordinaire… », promet l’expert. Qui a lui aussi beaucoup appris. « Ce tournage a bousculé mon quotidien. Je remets tout en question : ma façon de manager, de donner des responsabilités… »

Évidemment, Thierry sait qu’il n’échappera pas à certaines critiques. « Quoi qu’on fasse, on est toujours controversé. Moi, je suis fier de faire ça pour ma région, pour Grenoble. Et j’emmène tous mes partenaires dans cette aventure. Sans eux, la première émission n’aurait pas existé ».

ARTICLE DAUPHINÉ LIBÉRÉ

https://www.ledauphine.com/societe/2022/03/26/sos-garage-un-iserois-a-la-tele-pour-aider-des-garagistes-en-galere-avec-vincent-lagaf

Besoin d'aide ? Ou de prendre un rendez-vous ?
Notre équipe se tient à disposition

Nos prestations

Nos services

Professionnels

Nos véhicules d'occasion