Open Hours
Mon - Fri:
8.00 am - 8.00 pm
Saturday:
9.00am - 6.00 pm
Sunday:
9.00am - 6.00 pm

Category: Loi

Calling roadside assistance

Automobilistes : vos droits en cas de sinistre

Libre choix réparateur-Eybens Sport Auto
Le libre choix réparateur semble être une évidence pour certains, beaucoup moins pour d’autres… Retour sur les composantes, les obligations et le cadre juridique de ce droit des automobilistes.

La loi relative au libre choix de son réparateur a été promulguée le 29 décembre 2014.  Cette loi tant attendue par l’ensemble des professionnels du secteur de l’automobile et les automobilistes eux-mêmes, permet à tout à chacun, en cas de sinistre, de choisir le garage qui effectuera les réparations de son véhicule. Or lors d’un appel à votre compagnie d’assurance pour la déclaration de votre sinistre, il vous est proposé quasi unilatéralement, d’avoir recours à un « garage partenaire agréé ».

Fondamentalement, la proposition que vous fait votre compagnie d’assurance de travailler avec un professionnel « connu et reconnu » semble, à première vue, alléchante : un véhicule de remplacement, peu voire aucune avance de frais…  Sans médisance aucune, ne nous leurrons pas, il s’agit plus d’accords financiers sur le montant des réparations, les règlements etc. entre les dits établissements que de réels bénéfices pour l’assuré… La vulnérabilité de certains lors de la survenance d’un sinistre ou tout simplement le manque d’informations, laisse place à des démarches non-éclairées et pouvant être perçues comme un peu « forcées ».

Et pourtant : un arrêté en date de juin 2016 précise que « la faculté pour l’assuré, prévue à l’article L. 211-5-1 du code des assurances, de choisir le réparateur professionnel auquel il souhaite recourir lui est rappelée de manière claire et objective dès le premier contact de l’assuré avec l’assureur en vue de la déclaration du sinistre. Si le moyen de communication est oral, un écrit, notamment un message électronique ou un message textuel interpersonnel (SMS) spécifique, confirme dans les plus brefs délais cette information. »

Le décret est sans appel : les assureurs ont le devoir de délivrer cette information dès qu’ils ont connaissance de la survenance d’un sinistre pour l’un de leurs assurés, c’est obligatoire !

Désormais, au regard de ces éléments, vous êtes VRAIMENT libre de choisir à qui confier votre véhicule : à l’un de ces fameux garages « agréés » ou à votre professionnel habituel (et préféré bien sûr). Sachez de plus, que si votre véhicule est toujours sous « garantie constructeur », cette dernière sera préservée et ce quelque soit le choix de votre réparateur.

Labellisé « Garage de confiance » par Auto Plus depuis des années, chez Eybens Sport Auto, nous assurons tous types de réparations automobiles (mécaniquecarrosserie, bris de glace…). Et pendant que nous bichonnons votre véhicule, nous vous prêtons un véhicule pour toute la durée des travaux. En plus, depuis la rentrée 2018, nous vous faisons profiter d’un parc de prêt renouvelé avec l’arrivée de nouvelles & rutilantes Skoda Fabia suréquipées. Elle est pas belle la vie ?!? 

Attention ! Les pneus hiver bientôt obligatoires…

… Du moins c’est ce qu’une rumeur sur internet nous a laissé croire ces derniers mois. Il était en effet question de rendre obligatoires l’usage de pneus hiver dans 48 départements de notre territoire du 1er novembre au 31 mars, sous peine d’une contravention de niveau 4 (à savoir 135 Euros). Mais il n’en est rien !

pneus hiver obligatoires

Naissance d’une rumeur...

Le sujet est en effet dans les petits papiers de nos députés. Le ministère de l’Intérieur vient d’indiquer « qu’aucune obligation nouvelle n’entrera en vigueur cet hiver sur ce sujet ». Donc, à ce jour, en France, aucun décret n’a été voté en ce sens. Cependant, les préfets peuvent décréter le port obligatoire d’un équipement spécifique des véhicules type chaînes sur les routes du département où sont implantés des panneaux « B26 », et lorsque les routes sont enneigées.

Le pneu hiver, une exception française ?

Il faut savoir que certains pays européens, même frontaliers à notre territoire, imposent en cas de conditions hivernales (verglas, neige…), le port obligatoire de pneus neige. C’est le cas en Allemagne, en Belgique par exemple. En toute logique, la France s’interroge sur cette obligation, d’autant que les automobilistes ayant pour habitude de rouler dans des conditions extrêmes, il est fortement recommandé d’opter pour les pneus hiver. Car tout simplement, ils sont faits pour ça !

De l'intérêt des pneus neige...

Comme son nom l’indique, le pneu hiver est le MUST HAVE pour la période hivernale : neige, pluie, verglas rien ne lui résiste ! Il diffère du pneu été de par sa conception : gomme plus souple pour une meilleure efficacité et donc une adhérence optimisée ; rainures plus profondes et bande de roulement disposant de lamelles qui « accrochent » beaucoup mieux la route, favorisant une meilleure motricité. Cependant ce dernier souffre d’une image assez négative quant à ses coûts et difficultés de stockage.

Le pneu 4 saisons, l’alternative ?

Une tendance se dessine actuellement : les automobilistes plébiscitent de plus en plus le pneu 4 saisons. Ce dernier est homologué pour ses capacités d’adhérence et de freinage sur sol enneigé ou verglacé. Tout savoir sur le pneu 4 saisons… Nous vous invitons à lire le comparatif que nous avons réalisé à ce propos.

Pour résumer...

Pas d’affolement, les pneus hiver obligatoires pour tous,  ce n’est pas pour cette année. Pensez cependant à vous équiper si vous voyagez ou si vous devez vous rendre en montagne. Pour tous conseils complémentaires, n’hésitez pas à prendre rendez-vous auprès de votre partenaire préféré !

Eybens Sport Auto vous donne son avis...

Thierry Muscat

« Nous avons fait le choix chez Eybens Sport Auto, d’équiper de manière systématique, les véhicules que nous gérons, de pneus 4 saisons : réduction des frais liés au changements hiver / été puisque les trains de roulement sont conservés toute l’année quelques soient les conditions climatiques, moins de temps d’immobilisation des véhicules efficacité sans oublier un geste pour l’environnement (2 fois moins de pneus à recycler)… Et pour finir de vous convaincre, sachez qu’un projet de loi européenne est en cours de réflexion pour équiper tous les nouveaux véhicules de catégorie A avec des pneus 4 saisons… » 

Thierry Muscat, gérant Eybens Sport Auto

Le nouveau contrôle technique 2019 approche à grand pas…

Nous vous en parlions il y a quelques jours, sur les réseaux sociaux… Et oui un an après, quasiment date pour date, on remet çà ! Le nouveau contrôle technique 2019 arrive prochainement. 

Retour rapide et exhaustif sur ce qui va changer…

Contrôle technique

À quelle date ce nouveau contrôle technique entrera-t’il en application ?

Prévu initialement en janvier, le nouveau contrôle technique 2019 a été repoussé au 1er juillet, en raison, en autre, de la contestation des gilets jaunes. A compter de cette date, plus possible de passer outre…

Quels changements par rapport à mai 2018 ?

Le 20 mai 2018, le contrôle technique subissait une véritable “révolution” dans sa forme (et son coût !) avec le passage de 400 à plus de 600 points de défaillance potentiels.

L’édition 2019 sera moins “profonde” que la précédente, avec un focus très précis sur les émissions polluantes : opacité des fumées, particules émises ou encore seuils d’émissions. Le nombre de points ne changera pas, mais le contrôle des fumées et particules dégagées sera plus drastique…

Pourquoi ce nouveau contrôle technique ?

L’objectif du nouveau contrôle technique 2019 est double : 

  • sortir les véhicules les plus polluants du parc automobiles 
  • encourager les automobilistes à réaliser des nettoyages plus réguliers des filtres & moteurs, sources d’émissions polluantes quand leur entretien n’est pas au rendez-vous. 

Un geste pour la planète mais aussi pour votre portefeuille puisqu’un entretien reste toujours moins cher que le changement de pièces ! Donc pas de panique, la nouvelle mouture du CT 2019 ne concernera qu’une partie du parc automobiles, majoritairement les motorisations diesel les plus polluantes.

Nouveau contrôle technique, nouvelle tarification ?

Cette réforme n’aura à priori aucun impact sur les prix du contrôle technique. La durée du contrôle technique restant identique puisque ce point était déjà contrôlé, les tarifs ne devraient pas être impactés contrairement à l’édition de mai 2018 qui avait vu les prix s’envoler de plus de 60%…

Besoin d’informations complémentaires sur ce nouveau contrôle technique 2019 ? 

Ou tout simplement, besoin de faire la révision de votre véhicule pour vous assurer qu’il passera sans soucis les règles du nouveau contrôle technique 2019 ? Ne cherchez plus : c’est le moment de prendre rendez-vous chez votre partenaire préféré ! D’autant que nous pourrons vous faire profiter de nos tous derniers matériels de diagnostic…

téléphone

Fichier des assurés : la nouvelle “arme” des forces de l’ordre

Fichier des assurés

Alors que le chiffre des automobilistes conduisant sans permis est tombé il y’a de cela quelques jours (https://www.ledauphine.com/france-monde/2019/04/10/700-000-conducteurs-sans-permis) (plus de 700 000 personnes en France), les personnes roulant sans assurance se compteraient également en plusieurs centaines de milliers (données issues de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière – ONISR). 

Pour faire face à cette déliquescence des devoirs des automobilistes, il a été acté par décret du 18 juillet 2018, qu’un fichier des assurés (FVA) serait crée et mis à disposition des forces de l’ordre à compter du 01 janvier 2019. Constitué par l’Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance (AGIRA), ce fichier contient les informations relatives aux contrats souscrits par les assurés : immatriculation du véhicule, nom de l’assureur, numéro de contrat ainsi que la période de validité dudit contrat. Policiers et gendarmes sauront ainsi si le véhicule qu’ils sont en train de contrôler est bien assuré. Les lecteurs automatiques de plaques d’immatriculation (LAPI) pourront également, à terme, détecter les véhicules non-assurés. 

Automobilistes, rouler sans assurance vous expose à des risques financiers conséquents en cas d’accident : aucune indemnisation en cas de blessure et/ou de dégâts matériels et le règlement de l’intégralité de l’indemnisation des victimes accident. En cas d’accident grave, les sommes peuvent être faramineuses. D’un point de vue judiciaire, la conduite sans assurance est un délit passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 7500 euros, pouvant être assortie de peines complémentaires comme la suspension ou l’annulation du permis, avec interdiction de le repasser, et la confiscation du véhicule.

ÊTES VOUS PRÊT POUR LE NOUVEAU CONTROLE TECHNIQUE

ÊTES VOUS PRÊT POUR LE NOUVEAU CONTROLE TECHNIQUE

On en entend parler depuis des mois.. Il est désormais là : le nouveau Contrôle Technique fera son apparition le 20 mai prochain.

Les centres sont dores et déjà pris d’assaut. Les automobilistes prennent même de l’avance sur la date limite du dit-contrôle, pour passer à travers les mailles du filet de la nouvelle réglementation.

Pourquoi de nouvelles normes ? En quoi consiste ce nouveau Contrôle Technique ? Quels seront les nouveaux points de surveillance ?

Réponse et conseils pratiques de votre partenaire réparateur multi-marques depuis plus de 20 ans à EYBENS.

Pourquoi ce nouveau Contrôle Technique ?

L’objectif est de répondre aux nouvelles normes européennes avec, à termes, le projet d’un Contrôle Technique identique au niveau européen. 

 

Quand deviendra-t’il effectif ?

Le nouveau Contrôle Technique sera effectif à compter du 20 mai 2018. Il sera, comme précédemment, obligatoire pour tous les véhicules de plus de quatre ans. Passé ce délai, il sera à renouveler tous les deux ans.

 

Qui est concerné ?

Un véhicule doit être soumis au Contrôle Technique dans les six mois qui précèdent la date du quatrième anniversaire de sa mise en circulation. Puis des contrôles périodiques doivent être effectués tous les deux ans

En cas de vente d’un véhicule de plus de quatre ans, un Contrôle Technique doit être effectué et un procès-verbal de contrôle remis à l’acquéreur. Celui-ci doit dater de moins de six mois pour qu’une nouvelle carte grise puisse être éditée.

N’oubliez pas, rouler sans Contrôle Technique vous expose à de lourdes conséquences. 

Qui est garant de ces nouvelles normes ?

Le Contrôle Technique doit obligatoirement être effectué dans un des 4 900 centres agréés et non nécessairement dans le département d’immatriculation du véhicule. 

 

Quels seront les nouveaux points de contrôle ?

Les défaillances dites mineures seront moins nombreuses (139 contre 230).  En revanche, les défaillances majeures passent de 177 points à 340, avec un focus assez prégnant sur le système de freinage, la pollution et les pneumatiques.

131 organes seront ainsi passés au crible fin contre 123 aujourd’hui, soit une liste de 600 défauts possibles contre 409 dans sa forme actuelle.

Si un ou plusieurs points sont défaillants, le propriétaire aura deux mois pour réaliser les réparations (libre choix à lui de choisir son réparateur) et passer la non moins célèbre “contre-visite”. 

Attention, désormais le mauvais état des balais d’essuie-glace, le lave-glace à sec ou encore l’usure des disques de freins ou des plaquettes seront considérés comme points défaillants !

En cas de “défaillance critique” (fuite du liquide de frein, pneus lisses, corrosion du châssis, fêlure sur le pare-brise gênant la visibilité du conducteur…), le véhicule sera automatiquement immobilisé. Une vignette sera apposée sur le pare-brise et le propriétaire aura “normalement” 24 heures pour faire les réparations.

Quel sera le coût induit par cette nouvelle réglementation ?

Avec autant de nouveaux points de contrôle, la durée du contrôle technique se verra allongée de 15 minutes et le prix s’en fera ressentir : compter 80 € contre 50 € en moyenne actuellement. Il serait même question de systématiser le paiement de la contre-visite.

 

Vous l’aurez compris, l’Europe se mobilise pour assurer une plus grande sécurité aux automobiliste, le tout associé à une volonté de diminution des gaz à effet de serre.

Pour toute information complémentaire sur les enjeux de cette nouvelle réglementation et les conséquences induites, n’hésitez pas à vous rapprocher de notre équipe Eybens Sport Auto !